BONNES PRATIQUES

Les mauvaises manipulations sont très souvent IRREVERSIBLES et peuvent entraîner la perte de vos données. C’est pour cela qu’en cas de panne, nous vous conseillons de ne pas continuer l’écriture sur vos disques et des contacter un professionnel le plus rapidement possible.

Faire des clones physiques des disques
Sécuriser les sauvegardes de données

Prenez des précautions, faites des clones physiques des disques !

Ces clones vous serviront à revenir en arrière ou vous pourrez nous les fournir. Ne pas compresser les fichiers images des clones.
Dans de nombreux cas, la perte de milliers de fichiers à cause d'une mauvaise manipulation souvent effectuée dans la panique est catastrophique pour la société ou l'organisme qui en est victime.
Sans intervention préalable sur votre support, vous avez une chance maximum de récupérer vos données.

Conseils

Toute reconstruction du volume RAID avec une mauvaise configuration, des disques défaillants, inversés ou désynchronisés est FATALE pour vos données.
Ne tentez une reconstruction que si vous remplacez UN disque défaillant par un NEUF.
Ne réintégrez jamais de disque dur offline. Ce disque n'a pas été éjecté pour rien par la carte RAID, il faut le changer par un neuf ou à défaut un similaire parfaitement fonctionnel qui a été entièrement blanchi, puis lancer une reconstruction uniquement si l'on est parfaitement sûr que c'est le seul défaut du RAID.
Avant toute tentative de reconstruction hasardeuse, nous vous conseillons de cloner ou de faire des images de vos disques durs comme filet de sécurité.

Attention, nous ne saurions être tenus responsables d'une mauvaise utilisation d'un logiciel ou de manipulation. Contactez nous au moindre doute. 

Mettre la machine hors tension
Ouvrir un disque dur : uniquement en salle blanche

Gestes de premiers secours

Mettre la machine hors tension.
Ne pas paniquer. Ne pas se lancer tête baissée dans la réintégration d'un backup. Il faut vérifier que le dernier backup était complet, qu'il n'intégre pas lui non plus la perte de donnée, et qu'il contient bien TOUS les fichiers prioritaires doit vous avez besoins pour relancer une 'production'. Il arrive souvent qu'une sauvegarde soit inopérante car des fichiers ont étés ajoutés en dehors de la configuration de backup et qu'ils ne soient pas intégrés à la sauvegarde.
Ne pas installer ou réinstaller de logiciel, pour ne pas écraser les données existantes.
Ne pas le mettre dans le réfrigérateur, contrairement à une idée largement répandue (l’humidité de la condensation endommage gravement les composants).
Ne pas tenter d’ouvrir ou de réparer le disque par soi-même. Toute ouverture hors salle blanche occasionne le dépôt de particules sur les plateaux du disque et crée des dommages irréversibles. De plus, il est inutile d'ouvrir un appareil si on ne possède pas le matériel nécessaire pour le réparer.
Nous contacter au plus vite et penser à nous préciser toute manipulation que vous auriez pu effectuer.
Emballer le disque, en le protégeant au maximum même avec les moyens du bord (mousse, polystyrène, sac anti-statique, papier bulle…)

Ouvrir un disque dur : uniquement en salle blanche

Issu d’une technologie complexe, le disque dur est un support fragile qui ne montre aucune tolérance face aux mauvais gestes techniques. Lors d’une panne, de nombreux clients sont tentés de démonter le disque dur pour constater les dégâts ou remplacer eux-mêmes des pièces (en échangeant par exemple les plateaux). Or, c’est une très mauvaise idée qui risque de compromettre gravement les chances de récupération. L’ouverture d'un disque dur à l’air ambiant entraine des traces de doigts (contamination visible) et le dépôt systématique de particules de poussières (contamination invisible) sur les plateaux du disque. Il faut aussi se poser la question de l’utilité de la manœuvre : pourquoi ouvrir un disque lorsqu’on ne dispose pas du matériel nécessaire pour réaliser des réparations électroniques aussi minutieuses ?
La contamination par la poussière est susceptible d’engendrer un head crash, c’est-à-dire une chute des têtes de lecture sur les plateaux et/ou un phénomène de disque rayé. De nombreuses zones du disque deviennent donc illisibles avec une corruption de fichiers qui rend la récupération de données très médiocre ou même impossible. Cette intervention nécessite donc d’être effectuée dans un environnement stérile, de porter un équipement (lunettes, charlotte, gants…) mais également de disposer de process techniques et de matériel bien spécifique.

LYON : 04 77 71 75 61
PARIS : 01 84 16 57 42

Combien font 7+4 ?

Cellule d'urgence : 06 27 53 52 66 ou 06 08 68 94 98